La profession d’agent immobilier nécessite un nombre important de compétences avant d’être totalement maîtrisée. Ce métier ne fait pas partie de ceux qui peuvent s’improviser du jour au lendemain. En temps normal, chaque acteur de cette profession se doit d’avoir un certain niveau d’étude.

Il faut cependant noter que l’expérience professionnelle peut pallier, sous certaines conditions, l’absence de diplôme. De ce fait, il est plus ou moins possible de devenir agent immobilier sans être muni de diplôme. Découvrez dans cet article des conseils qui vous mettront sur la bonne voie pour devenir un agent immobilier même sans diplôme.

Intégrer une entreprise et devenir salarié

Si vous avez l’intention de commencer votre carrière sans diplôme, vous allez devoir choisir de débuter en tant que salarié au sein d’une agence. C’est une des solutions les plus viables, car les agences offrent non seulement des contrats de travail et tous les avantages habituels liés au salariat, dont une protection sociale complète, mais aussi des congés payés et la constitution de droits à la retraite auprès du régime général.

En contrepartie, vous aurez juste à obéir à votre supérieur hiérarchique dans l’agence. Rien qu’en passant quelques années dans une agence, vous pourrez accumuler beaucoup d’expérience dans le domaine. Cela vous permettra de devenir plus tard si vous le voulez un agent immobilier indépendant.

À ce moment-là, vous aurez non seulement assez de connaissances pour affronter les difficultés liées au métier, mais en plus, vous aurez déjà une clientèle à cibler. Cette clientèle, résultat de vos efforts durant vos années passées dans l’agence, vous aidera à pallier le vide qui se créera sans doute après votre prise d’indépendance.

Utiliser la voie professionnelle pour obtenir sa carte professionnelle

Tout d’abord, sachez que les études ne sont pas une condition sine qua non pour obtenir un bon boulot. Il ne s’agit pas simplement du domaine de l’immobilier, ceci vaut pour tous les domaines. S’il y a quelque chose que les entreprises aiment encore plus que les diplômés de grandes universités de renom, ce sont les personnes avec un fort taux d’expériences dans le domaine pour lequel ils postulent. En effet, cette condition attire énormément de recruteurs, car cela confirme que la personne en question a une maîtrise plus ou moins moyenne de son boulot et qu’elle n’aura aucun mal à s’en sortir une fois recruté.

L’expérience est donc un moyen très efficace pour compenser le manque de diplôme. Selon la loi, si vous avez passé un certain temps au service d’un agent immobilier titulaire de la carte professionnelle en tant que salarié, alors vous aurez directement accès à la carte professionnelle d’agent immobilier. Celle-ci est indispensable pour exercer et devenir un agent immobilier indépendant. En ce qui concerne le nombre d’années requis, ce principe exige en général :

  • 3 ans pour ceux qui ont le baccalauréat
  • 4 ans pour ceux qui avaient le statut « cadre » dans leur entreprise précédente
  • et 10 ans pour ceux qui n’ont pas le bac.

Si vous avez travaillé pendant au moins trois ans dans l’immobilier, que ce soit en tant que salarié ou non, vous pouvez aussi obtenir un diplôme immobilier (BTS ou licence) en passant par la VAE (validation des acquis de l’expérience). Vous aurez juste à valoriser votre expérience professionnelle en rédigeant un mémoire et en passant un entretien devant un jury.

façade de bâtiment

Il faut tout connaitre sur la Loi Pinel

Si vous comptez devenir agent immobilier, vous ne devez pas seulement avoir la passion de votre métier. Il est impératif que vous soyez parfaitement au clair sur tous les dispositifs existants, pour permettre à vos clients d’investir dans l’immobilier. En effet, vous ne serez pas seulement en contact avec des clients qui souhaitent devenir primo-accédant, pour offrir un toit à leur famille. Vous devrez également conseiller et orienter, notamment sur la loi Pinel. Attention, votre client devra remplir plusieurs critères bien précis, pour rentrer dans le dispositif et bénéficier des 21 % de réduction d’impôt. Vous devrez donc être bien précis sur le sujet. Pour mieux le comprendre, prenons l’exemple d’un cabinet immobilier spécialisé en le domaine.

Investir en loi Pinel à Lille

La première chose à savoir sur la loi Pinel, c’est que ce dispositif ne concerne pas toutes les villes. En effet, les logements qui peuvent entrer en loi Pinel, doivent faire parti d’une zone où l’offre et la demande sont en déséquilibre. Ainsi, il est important de bien connaitre les secteurs de votre ville, qui rentrent dans le dispositif. Une fois que vous savez cela, il existe encore d’autres points à respecter pour investir en loi Pinel à Lille.

  1. Le type de bien. Celui-ci doit être neuf et loué non meublé.
  2. La location. Le choix des locataires se fera en fonction de leurs revenus. Le montant du loyer est réglementé par la loi. Il est également impossible de louer à des membres de la famille, s’ils ne font pas partis de la déclaration de revenus.
  3. La réduction d’impôt. Elle est en lien avec le nombre d’années où le bien restera en location. Vous aurez aussi un plafonnement des avantages fiscaux à 10 000 euros par an.

Comme vous le voyez, cela peut être compliqué de s’y retrouver en tant que futur investisseur. Mieux vaut donc être plutôt au clair sur le sujet, pour orienter au mieux vos clients, comme le fait ce cabinet immobilier de Lille.