L’immobilier est un secteur en pleine expansion. Il peut être assez rentable d’y investir lorsque l’on parvient à trouver la bonne combinaison. Cependant, il y a une question face à laquelle les investisseurs ne parviennent pas toujours à se décider. Faut-il investir dans le neuf ou dans l’ancien ? Les conseils présentés ici vous permettront de faire un investissement à la hauteur de vos espérances.

L’immobilier neuf : pourquoi y envisager un investissement ?

L’objectif principal de tout investisseur, c’est de minimiser le coût de l’investissement tout en maximisant les bénéfices. Or pour ce qui concerne le secteur immobilier, c’est l’impôt qui absorbe une grosse part des ressources. En optant pour l’immobilier neuf, vous optez pour une réduction conséquente d’impôt. C’est surtout valable pour l’investissement locatif. D’ailleurs, la loi Pinel présente de nombreux avantages dans ce sens. La réduction prévue par cette loi peut aller jusqu’à 21 % du montant de l’investissement. De façon spécifique, vous bénéficiez de :

  • 12 % de réduction d’impôt pour un investissement locatif de durée 6 ans,
  • 18 % de réduction d’impôt pour un investissement locatif de durée 9 ans,
  • 21 % de réduction d’impôt pour un investissement locatif de durée 12 ans.

Au-delà de l’avantage fiscal, l’investissement dans l’immobilier neuf vous donne la garantie des constructeurs et vous assure de la performance énergétique liée au bien immobilier. Puisqu’il est neuf, le bien immobilier sera forcément réalisé avec les matériaux actuels, respectant les dernières réglementations en vigueur (RT2012). C’est également une option qui vous permet de choisir le bien qui répond exactement à vos aspirations. Par exemple, vous pouvez avoir des exigences quant au plan de construction du bien, son design ou son emplacement.

Par ailleurs, les frais de notaires sont plutôt abordables quand il est question d’un investissement dans l’immobilier neuf. Généralement, le tarif oscille entre 2 et 3 % du prix du bien alors qu’il faut prévoir plus de 8 % pour un logement ancien. On ne saurait également présenter les avantages d’un tel investissement sans évoquer les garanties qui y sont associées. Il s’agit des garanties biennale et décennale. La première est rattachée aux éléments techniques (portes, ascenseurs, escaliers) et dure deux ans. La deuxième concerne les éléments de nature techniques (toiture, fondations). Cet avantage vous permet de faire des économies sur votre budget de réparation sur dix ans.

L’immobilier ancien : pourquoi y envisager un investissement ?

À défaut d’un investissement dans le neuf, l’ancien peut également être une alternative rassurante pour la sécurité de votre argent. Vous aurez par ce biais, le droit à plusieurs avantages. Le premier de tous est financier. C’est une évidence puisqu’un bien immobilier ancien coûte naturellement moins cher que le neuf. C’est donc à l’avantage des investisseurs qui ont un budget limité. Ceux-ci peuvent se permettre alors d’acheter un bien immobilier en centre-ville. Le neuf ne présente pas par exemple cet avantage. Il est réalisable uniquement en périphérie ou dans les quartiers nouveaux. De même, choisir d’utiliser un bien immobilier ancien vous permet d’expérimenter un plan architectural précis avant de concrétiser un projet similaire dans le neuf.

Entre le neuf et l’ancien : comment bien choisir ?

La visite de terrain doit impérativement précéder tout investissement immobilier. Que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien, voir le bien dont il est question vous permettra de le comparer à vos exigences. Si par ailleurs, c’est le neuf qui vous intéresse, vous devez mettre un accent particulier sur l’emplacement puisque c’est le critère déterminant. Aussi, les précédentes réalisations du promoteur peuvent vous rassurer quant à la qualité du travail qu’il prévoit vous fournir.

D’un autre côté, il faudra prévoir un petit budget pour des travaux de réfection lorsque vous choisissez d’investir dans l’immobilier ancien. Vous gagnerez donc à bien évaluer ces dépenses pendant que vous visitez l’immobilier. Assurez-vous donc que le bâtiment est encore dans un état raisonnable.

Vous pouvez également recourir aux services d’un agent immobilier compétent pour un accompagnement sur mesure et plus sécurisé.