Si vous souhaitez investir dans le secteur de l’immobilier, l’ancien peut être une très bonne idée. Il s’agit en effet d’anciens bâtiments qui peuvent vous convenir aisément. En réalité, de nombreux bâtiments anciens peuvent présenter certains défauts. Pour alors effectuer un bon investissement, il est nécessaire de privilégier certains bâtiments à d’autres. Focus sur les édifices que vous devez favoriser.

Les bâtiments du XVe au XVIIe siècle

Ils peuvent constituer un bon investissement dans la mesure où ils ont été fabriqués à partir de certains hôtels. Ceux-ci ayant fait l’objet de transformation un peu plus tard sont devenus de véritables immeubles collectifs. Ce qui les caractérise principalement, c’est qu’ils sont dotés de sols en tomette et que vous pouvez y noter la présence de cheminées. Les plafonds quant à eux disposent de poutres très imposantes.

Il va donc de soi que ces édifices présentent un charme impressionnant. Toutefois, ils ne sont pas vraiment fonctionnels. Ceci, dans la mesure où les pièces ont tendance à se succéder. En réalité, à cette époque la conception de corridors n’était pas encore connue. Ce n’est donc qu’à partir du XVIIIe siècle que les constructions se sont modernisées.

Les édifices du XIXe siècle

Ces bâtiments sont souvent considérés comme étant de qualité. En effet, la construction de ceux-ci intervenant au même moment que celle des immeubles haussmanniens. Par conséquent, ils présentent un confort inestimable. Vous pourrez donc y retrouver des immeubles assez spacieux ou des bâtiments avec de larges surfaces vitrées. Il ne faudra également pas oublier le parquet de ces immeubles ou encore les cheminées et les moulures. Ils apportent en effet beaucoup d’originalité à ces appartements.

Si vous tombez sur de grands appartements, la plupart d’entre eux sont décorés de manière à laisser de petites surfaces. Vous devez donc vous assurer que les cloisons présentent une bonne épaisseur. Cela garantira une isolation phonique optimale. Par ailleurs, en optant pour ces édifices vous pourrez profiter d’un avantage indéniable. Les immeubles haussmanniens présentent des murs épais. Cela vous permettra de jouir de performances thermiques exceptionnelles. Pour cela, il suffira d’installer un double vitrage.

Les immeubles des années vingt et trente

Vous pourrez retrouver ici deux catégories d’édifices :

  • ceux présentant un style Art déco : ils se dévoilent souvent avec des décorations géométriques et des façades rectilignes
  • et les immeubles bon marché : leurs façades sont généralement en brique rouge.

Ce qui fait que ces constructions sont idéales, c’est qu’elles présentent un aménagement soigné. En effet, leurs surfaces sont confortables et les salles de bains sont éclairées de façon naturelle. Pour ce qui est des cuisines, vous pourrez y retrouver un garde-manger.

Cependant, il y a un petit défaut avec ces constructions. En réalité, il n’est pas rare que l’isolation se dégrade lorsque les murs sont faits en béton. Tel est également le cas, si vous vous tournez vers des édifices haut de gamme. Par ailleurs, il est aussi possible que certains bâtiments soient en proie à des remontées humides. C’est pour cela qu’avant l’achat, vous devez veiller à ce que les murs ne présentent pas de moisissures.

Les bâtisses des années quatre-vingt

En ce qui les concerne, il faut observer que c’est le choc pétrolier de 1979 qui a renforcé les règles relatives à la construction immobilière. Cela a eu pour conséquence d’améliorer la qualité des matériaux. Par ricochet, cela a entraîné une isolation thermique optimale. En outre, il faut aussi observer que vos charges seront amplement réduites en raison du remplacement de l’eau et du chauffage collectif avec une gestion personnelle.

Toutefois, l’inconvénient avec ces bâtiments, c’est qu’ils ont besoin de rénovation. Pour ce type de bâtiments anciens, elles sont assez onéreuses. Cela est d’autant plus vrai, dans le cas où l’immeuble n’a pas subi de travaux. Les charges de copropriété augmenteront considérablement lorsque ces travaux tomberont.