Comment investir dans une SCPI résidentiel ?

AccueilImmobilierComment investir dans une SCPI résidentiel ?

Investir en parts de sociétés civiles de placement dans l’immobilier ou SCPI permet de devenir associé d’une entreprise qui acquiert de l’immobilier professionnel (hôtel, murs de boutique, bureaux, etc.). De nombreux moyens se présentent à ceux qui souhaitent acquérir et posséder les parts de ces entreprises. Découvrez quelques conseils utiles pour optimiser son achat en fonction de ses objectifs.

Investir dans une scpi résidentiel : faire son achat en payant en espèces

Pour investir dans une scpi résidentiel, il n’y a rien de plus facile. Vous n’avez qu’à faire votre achat en payant comptant des parts auprès d’une entreprise de gestion. Vous pouvez faire votre investissement auprès d’une plateforme numérique, d’un conseiller en gestion de patrimoine ou auprès de votre banquier. La somme du ticket d’entrée diffère selon de nombreux paramètres. Vous pouvez réaliser votre acquisition à l’occasion de l’accroissement ou de la création de capital de la SCPI. Vous pouvez percevoir vos premiers revenus après trois ou six mois.

Les revenus obtenus font l’objet de prélèvements sociaux et d’un barème de l’imposition comme tout bien immobilier. L’investissement dans la SCPI résidentiel constitue une alternative idéale pour les prestataires faiblement imposés.

Faire son investissement en souscrivant un emprunt

Si vous ne disposez pas de liquidités ou si vous avez envie de bénéficier des taux de crédits faibles, vous pouvez acquérir des parts de SCPI en souscrivant un emprunt. Vous profiterez alors d’un double atout : une partie des crédits sera remboursée par les revenus fonciers et les intérêts de crédit sont déductibles de votre ressource imposable.

Vous constituerez finalement un patrimoine immobilier sans fournir un gros effort. Pour subventionner des scpi résidentiel, les institutions bancaires vous proposent un crédit à la consommation ou un emprunt immobilier traditionnel lorsque la souscription excède les 25 000 euros. Si vous misez sur un crédit à la consommation, vous devriez vérifier si les intérêts d’emprunt sont déductibles ou non de vos revenus fonciers. Démontrez au fisc que le prêt bancaire a bien été utilisé dans un projet d’investissement dans une SCPI. Généralement, les documents fournis par votre interlocuteur suffisent largement (relevés de loyers, tableau d’amortissement, etc.).

Si l’établissement financier refuse de vous accorder le crédit, faites directement appel à une entreprise de gestion. Vous pouvez également faire jouer la concurrence en vous servant des courtiers en ligne.

Investir en nue-propriété

Lorsque vous souscrivez des parts de SCPI résidentiel, vous êtes naturellement taxés sur vos rétributions foncières. Il est possible de ne pas faire augmenter la facture fiscale en achetant des parts de sociétés civiles de placement dans l’immobilier démembré. Nous vous conseillons dans ce cas de séparer l’usufruit et la nue-propriété. Si vous achetez uniquement la nue-propriété, vous serez doublement gagnant. Vous aurez une décote sur le coût d’acquisition. Vous bénéficierez d’une exonération fiscale durant la période du démembrement.

Cette méthode sert à acheter la nue-propriété provisoire des parts. L’usufruit est acquis par un autre individu. Le nu-propriétaire ne reçoit aucun dividende pendant la période de démembrement. La somme de son imposition demeure stable.

Effectuer son achat par le biais d’un intermédiaire

Logements, murs de boutiques, immobilier d’entreprise, il n’est pas toujours simple de sélectionner la meilleure SCPI. Pour effectuer le meilleur choix, vous feriez mieux de demander conseil auprès d’un conseiller bancaire ou d’un conseiller en gestion de patrimoine. Vous pouvez aussi vous adresser à un promoteur immobilier.

Vérifiez les publications proches